Un abri de jardin une fois sur pied, doit avoir la meilleure isolation possible pour laisser une température ambiante à l’intérieur qui soit agréable pour les outils et la personne qui s’y trouve. En effet il serait malvenu d’avoir à l’esprit un abri de jardin en bois qui soit d’une matière isolante trop faible pour retenir la chaleur et ainsi laisser les outils de bricolage ou bien encore des accessoires de cuisine se dégrader sous la faiblesse de la température de l'abri de jardin en bois. C’est donc sur deux points précis de l’abri que le bricoleur doit jouer pour avoir une isolation efficace et durable dans le temps.

D’abord sur le plancher, généralement les isolants pour celui-ci sont nombreux mais l’un des plus utilisés et la laine de roche ou bien une couche d’aluminium qui préserve le plancher de l’humidité du sol. Il faut savoir que l’isolation au sol et la première phase des travaux d’isolation. Tout simplement car une fois la dalle en béton posée ou bien les solives mises en place pour une structure en bois, il suffit de la déposer et de la fixer pour avoir une première isolation qui joue son rôle dès le début.

Du sol au plafond, un isolant pour l’abri de jardin

Il ne faut pas sous-estimer l’isolation pour l’abri de jardin. En effet que ce soit pour le béton ou le bois, il y a bien évidemment une référence pour un bricoleur sur un matériel isolant qui doit faire ses preuves. Car si les deux matériaux sont solides et résistent un temps à l’humidité, les défauts peuvent rapidement apparaître sur le long terme. Il est évident que l’isolant utilisé peut s’inscrire au pluriel.

En effet avoir plusieurs options d’isolants pour l’abri de jardin est la meilleure solution car l’addition des qualités y est importante. Il faut dire que l’aluminium au sol par exemple et de la laine de verre au plafond, c’est un duo excellent. Possible donc pour le bricoleur d’opter pour une solution mixte qui abrite le béton ou le bois derrière une couche capable d’encaisser les handicaps de la météo.

Un abri de jardin en bois protégé par une couche isolante

Les isolants sont les meilleurs amis du bois qui est déjà très robuste mais son usure se traduit dans le temps par une dégradation de la couleur et un émiettement de la matière. Alors même si l’isolant n’a pas été ajouté durant la période des travaux, il est important d’avoir une solution qui soit idéale même quelques semaines après la fin des travaux. Il est toujours possible de plaquer une matière isolante au sol.

En effet pour éviter l’infiltration de l’humidité sur tout le plancher, il est possible de le recouvrir d’une couche d’aluminium ou bien d’une laine particulière. Sans oublier que le plafond peut lui aussi s’avérer un handicap sans isolation. Il est donc possible d’y agrafer une matière assez fine sur le dessus du toit pour le protéger contre l’eau ou bien le gel.

Catégories : L'isolation